Les pratiquants

Le tatami accessible à tous

Shiho nageBien qu'indéniablement plus avancé, l’enseignant reste un pratiquant. A distance du rôle d'entraîneur sportif, il guide le pratiquant dans l’apprentissage des formes techniques, mais plus encore, directement, dans la découverte de sensations corporelles.
Chacun part de ses possibilités physiques (souplesse, rapidité, musculature) et mentales (confiance en soi, gestion du stress); le but étant précisément de mieux les connaître en vue de les améliorer selon son rythme propre.
Ainsi, la pratique est accessible à tous (hommes, femmes et enfants) sans catégorie de poids, de taille, de sexe et d’âge.

Le plus souvent, la pratique se déroule entre deux protagonistes. Il y a Aïté : celui qui attaque (saisie, coupe ou frappe); il est présent dans la dynamique du mouvement puis finalement neutralisé au sol.
En face, il y a Tori : celui qui déroule une réponse technique grâce à la dynamique de l’attaque; cette technique étant finalisée soit par une immobilisation, soit par une projection.
Dans certaines situations, plusieurs Aïté attaqueront un seul Tori.

Comme pour toute activité physique, préalablement le pratiquant sera en possession d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique.