La nature de l'aïkido

GKD Ikkyo

Gyaku Hanmi Katate Dori - Ikkyo omote

Les acquisitions en aïkido sont évaluées lors de passages de grades : grades Kyu en club, et grades Dan en régional ou en national. Lors de ce temps de bilan, on apprécie le niveau de chacun indépendamment de celui de son partenaire. Ces grades vont jalonner la progression, ils ne donnent pas lieu à une ceinture de couleur. On débute la pratique dans un dojo 7ème kyu (Mu kyu) puis on progresse jusqu'au 1er Kyu. Ensuite on "débute" à nouveau par le niveau Shodan (1er Dan) puis Nidan (2ème Dan) ...et ainsi de suite.
L’absence de compétition autorise le suivi différencié de chacun hors des contraintes d’un calendrier de tournois. C'est l’enseignant qui invite le licencié à la présentation d’un grade lorsque le niveau semble acquis. Reste à gérer l'émotionnel lors de cette mise en situation.

La pratique de l'aïkido est très variée :

  • pratique à mains nues avec un ou plusieurs adversaires,
  • étude avec les armes (en bois) > couteau (Tanto), bâton (Jo) et sabre (Boken). Dès le début, elle est au cœur de la pratique à mains nues.
  • exercices de concentration et de respiration.
  • pratique des auto-massages pour entretenir le fascia, ce squelette mou de notre corps.

Le mouvement d'aïkido s'articule autour de notions essentielles de distance, d'alignement et de disponibilité pour capter l'énergie de l’attaque et l'utiliser sans rentrer en opposition.
Trois situations singulières existent :
- Suwari waza : les deux partenaires sont à genoux.
-Hamni Handachi wazaTori est à genoux et l'attaquant, Aïté est debout.
-Tachi waza : les deux partenaires sont debout.

La diversité de ces situations enrichit le registre des sensations kinesthésiques.
La respiration apaise l'agitation mentale, autorise une présence détendue, mais néanmoins martiale. Elle autorise cette notion d'immédiateté à soi-même et à la situation. Cette justesse corporelle est structurée par des éléments fondamentaux comme le positionnement (kamae), l'attitude (shisei), la dynamique spatiale (maaï), la détermination (irimi), la mobilisation (tenkan- taïsabaki), l'attention (metsuke), la vigilance (zanshin) et la tonicité (kokyu), …