Le Iaïdo

I []: Être - []: Union - DO [] : Voie

 

Iaido calligraphie

Iaïdo en japonais

Le Iaïdo est la clé de voûte du Budō (arts martiaux traditionnels japonais). C’est l’art de dégainer le sabre et de couper en un même instant, un lien évident au véritable esprit du Budō.

"Deux lames se croisent et ne doivent pas s’esquiver, voilà l’esprit du Budō : être au plus près de cette perte de soi-même." Me Kuwadana

Au Japon, deux importantes écoles ont rayonné : Katori Shinto ryu et Muso Shinden ryu, cette dernière a été créée vers la fin du 16è siècle par Hayashizaki Shigénobu.

Le iaïdo  enseigné au club est celui de Muso Shinden ryu  ainsi que le Sété Iaï ( une synthèse de différentes écoles). Très souvent, cette discipline est associée au kendo, néanmoins Me Tamura insistait sur la place du sabre comme étant le cœur de la pratique à mains nues de l’aïkido. Il était lui-même un pratiquant émérite au sabre, s’entraînant sans relâche. Certes le Iaïdo propose une pratique codifiée alors qu'il n'existe pas de katas en aïkido, mais c'est une étude véritable, approfondie sur les bases, sur la respiration, et sur les valeurs éthiques du Budō.