Kamae, Hanmi et écart type

Eh oui, nous sommes bipèdes ?!

Quelques axiomes :

- le contact des pieds au sol est plein et souple en même temps, surtout sans appui, ni ancrage pour autoriser la mobilité dès que nécessaire.

- la position des pieds au sol informe sur l'ouverture du bassin ( de face, en profil, en enfilade).

Position et attaques en Aïkido

Le kamae est beaucoup plus qu'une posture statique d'attente, de garde,
c'est l’expression de cet état de présence à soi-même, à l’espace et à autrui.
Il ne s'agit pas uniquement d'une histoire de pieds, il s'agit d'avoir également une attitude relâchée (épaules basses) et tonique à la fois, un lien d'équilibre vertical entre les hanches et les pieds en triangle "sankaku"...et sans oublier, la disponibilité de ces derniers.

Le hanmi configure la rencontre entre Tori et Aïté. Grâce au ciel, nous ne sommes que bipèdes: aussi, deux combinaisons possibles : aï hanmi et gyaku hanmi, soit avec les pieds face à face, soit le contraire (voir planche jointe).

L'uchima, c'est la distance de base entre deux partenaires en Aïkido: un pas, une attaque suffisent pour atteindre le partenaire.
Dès le départ, les kamae de Tori et Aïté seront ceux de l'attaque portée sur la cible.
Il existe d'autres distances. Plus grande comme Toma, soit générée par une rencontre éloignée, soit utilisée à titre didactique ...pour donner du temps au temps!
...mais lorsque Aïté est dans un écart relationnel uchima, et qu'il recule d'un pas pour passer dans un espace chikama; nous sommes dans une mortelle aberration martiale qui veut ...que la nature a horreur du vide, et que Tori va utiliser cet espace libéré pour avancer en irimi. A méditer...